La chaîne graphique

On utilise le terme « chaine graphique » pour désigner l’ensemble des professions qui interviennent de la conception à l’impression d’un document.

Elle peut-être divisée en trois parties :

  • D’abord  la création

C’est la mise en forme informatique d’une idée ou d’un projet à partir de logiciels spécifiques tel InDesign, Xpress, Illustrator et Photoshop. Ces logiciels permettent la mise en page de documents comme la carte de visite, les affiches, les livres, les magazines etc…

  • Ensuite le Prépresse

Ce terme désigne toutes les opérations conceptuelles, graphiques et techniques nécessaires à l’impression et au façonnage.

Et enfin l’impression, laquelle est simplement la production en série de vos documents.

Existe-t-il plusieurs procédés d’impression ?

Absolument, il en existe plusieurs, nous n’allons pas rentrer dans le détail ici mais les plus connus sont :

  • L’Offset

C’est actuellement le procédé majeur d’impression. Son succès est dû à sa souplesse et sa capacité à s’adapter à une large variété de produits. Il permet de couvrir une gamme de tirages relativement large. Ce procédé d’impression fournit des impressions de qualité, à un coût relativement faible.

  • Le numérique

C’est le petit dernier des procédés d’impression, il est souvent assimilé avec la photocopie.

Il se comporte de trois types, la photocopie avec une impression simple, le procédé d’Offset numérique, qui donne une qualité supérieure et le jet d’encre. L’Offset numérique s’apparente au principe d’impression de l’offset mais pour des petites quantités, il permet aussi la personnalisation de vos documents, améliorant ainsi l’impact de la diffusion.

  • L’héliogravure

C’est un procédé de gravure et d’impression pour gros tirage, réalisé au moyen d’un cylindre en cuivre gravé en creux.

  • La sérigraphie

C’est une technique d’imprimerie pouvant s’appliquer sur différents supports. Elle utilise des « écrans », sorte de pochoir, l’encre ne traverse que la partie « vide » de cet écran. Elle reste sur les parties pleines.

  • La flexographie

On reprend les principes de la typographie, c’est une impression en relief, à l’inverse de l’héliogravure, qui est un procédé en « creux ».

  • Et pour finir la tampographie

Comme indiqué dans son nom, il s’agit d’un tampon en caoutchouc qui permet de transférer l’encre sur le document.

Ces différents principes permettent le transfert de vos idées sur différents supports, entrant ainsi dans la reproduction d’écrits et d’illustrations.